Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Participez à notre collecte (1 euro, 2 euros) chaque contribution peut sauver l'association

       pour apporter votre contribution, merci de cliquer sur le lien ci dessous.                                                                    
https://www.leetchi.com/c/association-de-association-le-cap
 

L'association Le CAP est une association loi 1901 qui existe depuis 10 ans et qui a permis à de nombreuses victimes de harcèlement moral d'être entendues par la justice malgré ses très faibles moyens.

 

Comme toutes les associations depuis 10 ans, nous faisons des demandes de subventions, mais malheureusement, en raison de nombreux cas de harcèlement moral que nous avons traités dans la fonction publique, et des dossiers que nous avons menés à terme, en toute indépendance, nous connaissons un boycott majeur et anti-démocratique dans les financements publics.

 

C'est pourquoi, nous faisons appel à la génorosité publique ... car au vu de nos difficultés, sans solution rapide, nous serions dans l'obligation de cesser notre combat.

 

Votre contribution, même  symbolique.... (1 euros, 2 euros, 5 euros, 10 euros....) sera la bienvenue.

 

Tout le monde peut connaître une situation de harcèlement au travail, vous l'avez peut être vous même vécue, un de vos proches, amis, familles... nous sommes donc tous concernés. Laisser disparaître une association militante, reconnue pourtant sur le terrain pour son travail, c'est accepter que les victimes n'aient pas le droit d'obtenir une aide, un accompagnement ...AIDEZ NOUS pour que les victimes de harcèlement au travail puisse continuer à se faire entendre !

Rechercher

                  LOGO HMV-copie-2

 

 

 

 

 

 

 

 

BRISONS LE SILENCE AVEC LE CAP   

 

 

Archives

    AFFICHE HS Toulon

4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 07:34

Nous n'avions jamais vu une expertise  de la part d’un psychiatre mandaté par la sécurité sociale, établir un rapport d’une misogynie  insupportable, insultant et discriminant  à l’encontre d’une femme  ayant déposé une plainte pour harcèlement sexuel et en arrêt maladie.

Dans ce rapport d’expertise, le médecin psychiatre n’est pas dans la mission qui lui a été confiée par la sécurité sociale qui doit savoir si l’arrêt maladie de Madame NC est justifié ou non.

Faisant hors sujet, il a concentré, ciblé son professionnalisme sur l’aspect de la personne et son physique pour porter  un jugement lui permettant de dire si cette femme pouvait ou non être agressée sexuellement et nous citons :

EXTRAIT :

« En conclusion :

Cas manifestement complexe et difficile à élucider en une seule consultation. On peut donc évoquer :

Soit une pathologie psychiatrique assez lourde de style délirante-persécutoire. Bien sûr tout peut se voir, mais il n’en reste pas moins qu’on a le plus grand mal à imaginer une femme d’apparence esthétique médiocre, sinistre et très peu soignée, paraissant la cinquantaine passée, être l’objet d’un tel harcèlement sexuel qui dépasserait la mauvaise blague !? Un délire interprétatif n’est peut-être donc pas à écarter. »

Ces conclusions portent une atteinte grave à la dignité de Madame NC qui est très choquée et dont l’estime de soi avait déjà été mis à mal par le harcèlement sexuel qu’elle a dénoncé et qui est à l’origine de son arrêt de travail.

Comment un médecin psychiatre qui ne connaît rien du dossier actuellement entre les mains de la justice peut-il se permettre de telles conclusions.

Madame NC n’est pas victime d’un délire persécutoire.

Nous demandons à la sécurité sociale et à l’ordre des médecins de se positionner sur un tel rapport, préjudiciable pour une victime déjà en souffrance.

Partager cet article

Repost 0
Published by LE CAP contre la violence au travail - dans NOTRE ACTUALITE
commenter cet article

commentaires

Harcelement moral au Castellet : audience fixée le 28 février 2014

Rappel : reportage de France 3 août 2010.
Monsieur MAZIN est au placard depuis maintenant trois ans ! la justice poursuit aujourd'hui le Maire du Castellet dans deux affaires de harcèlement au travail.